AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

¤ Forum test ¤

Avertissement

Ce forum est un forum de Role Play orienté Yaoi (relations homosexuelles entre hommes) qui peut contenir des scènes de violences ou à caractère sexuel. Il est donc classé comme déconseillé aux moins de 18 ans. [NC - 17]

Partagez | 
 

 Mise en jeu ou mise en bouche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 27
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
plop:
pouet:
tagada tsoin tsoin:

MessageSujet: Mise en jeu ou mise en bouche ?   Mer 6 Juil - 14:19

Contexte et Intrigue
Que se passe-t-il donc ici?


Dans la salle du Conseil des Démons, le climat était plutôt frileux. Les grands Maîtres des Enfers n’étaient pas réputés pour leur entente cordiale, loin s’en fallait. Mais quelle importance ? Ils avaient mieux à faire pour le moment. L’heure était grave, pour que Satan le Colérique ne décide de convoquer ses pairs –si tant était qu’il les considère de la sorte. Dans le salon dépouillé d'ornementation superflues et fragiles, uniquement décoré d'une bibliothèque sur laquelle trainaient de précieux livres et registres utiles uniquement aux Sept Démons Supérieurs, et de quelques sièges confortables qui accueillaient les créatures infernales les plus redoutées des Enfers. Mammon et Léviathan restaient seuls dans leur coin, le paresseux Bélial était allongé, la tête sur les genoux de Méphistophélès qui lui, préférait se plonger dans quelque lecture, alors qu’Asmodée et Belzébuth se laissaient désirer, ce qui faisait fulminer le Colérique, au sens littéral du terme. Quand enfin les deux derniers furent arrivés, le silence pesant fut brisé par Bélial, secoué par son comparse Déchu. Celui-ci, par paresse, laissa d’ailleurs à l'Orgueilleux l’honneur de parler pour lui. Il ne voulait pas se fatiguer pour rien alors que le démon de l’Orgueil était un bien meilleur orateur que lui. Nul ne s'en offusqua: il ne fallait pas contrarier Méphistophélès qui aimait parler. N'était-ce pas tout ce qu'il savait faire, tout compte fait? Et Satan n'était pas assez patient pour leur expliquer en détail les tenants et aboutissants de l'affaire, ce qui réglait la question.

« L’heure est grave, commença Méphistophélès d'un ton trop doux et calme pour être pris à la légère. Et il est rare que je dise les choses avec autant de sérieux. Lors de son dernier pacte sur Terre, en Israël, Bélial a découvert que l’Apocalypse allait de nouveau avoir lieu. Celle de la dernière fois, sous le règne de Néron, n’était au goût de l’Autre Là-Haut qu’un prélude pour éliminer les néphilims et autres indésirables. Rien d’autre qu’une mascarade, » poursuivit-il de sa voix grave et posée, calme, laissant le temps à ses mots de s’imprimer dans l’esprit de tout un chacun.

Dans un discours, et c’était bien connu, le silence était encore plus important que le bon choix des mots. Le grand brun but une gorgée de son thé préféré, reposa soigneusement sa tasse noire dans la soucoupe, parfaitement au centre, la petite poignée tournée vers sa main gauche dans un parfait parallélisme. Finalement, voyant que personne ne se décidait à parler et que Satan en personne ne trouvait rien de mieux que de laisser échapper de petites volutes de fumée par les narines, il poursuivit, pour le bien de tous (et surtout pour celui de son costume : il ne tenait pas à le voir flamber sous la colère du roi des Enfers).

« Il ne s’agit, en vérité, pas d’une nouvelle pour nous, et je comprends votre stoïcisme. Combien de fois avons-nous été alarmés par de tels ragots rapportés par les humains ou quelques anges de second rang ? Cependant, considérant la situation actuelle de la Terre, la déchéance du monde humain qui nous amène de plus en plus de résidents dans le Schéol, ainsi que l’affluence record d’Anges aussi bien sur la Grande Médiane que sur Terre, il y a tout lieu de croire que le Vieux-Barbu nous prépare encore quelque chose, et qu'il y a peu de chances que cela soit à notre goût. Je me suis permis, avec ton accord, » il salua de la tête Satan qui lui répondit d’un battement de cils, « d’envoyer des espions un peu partout sur Terre. Partout le même discours : la fin est proche, le Jugement Dernier est pour demain, m'a-t-on rapporté, et cette pensée est partagée aussi bien par les humains, que par les hybrides et certains anges. Or, cela ne nous arrange pas du tout ; et ce n’est pas la peine que je vous fasse un dessin : aucun d’entre nous n’a envie de se baigner dans le Lac de Feu jusqu’à la fin des temps. En plus, outre la douleur, ce serait franchement ennuyeux. En un mot, voilà pourquoi tu nous as réunis ici, Satan. Il faut prendre une décision. »

S’ensuivit une longue discussion observée par le roi des enfers et son second qui avaient, de toute manière, déjà des idées bien arrêtées sur la question. Les voix montèrent et Satan, ne retenant plus son impatience et son courroux devant cette débauche de puérilités, calma tout le monde -Bélial à moitié assoupi excepté- à grands coups de flammes avant de se prendre un sceau d’eau sur le visage de la part de Méphistophélès, qui tenait à sauver les livres derrière lui, et le peu d’ordre qui restait encore dans la pièce bien trop exiguë pour la présence de sept démons supérieurs en son sein. Son ton glacial ramena le calme après un léger temps de latence où chacun prenait la mesure de l’acte commis : il avait osé lever la main sur Satan, sans la moindre hésitation. Tous savaient que l’Orgueilleux n’avait de respect pour personne ou presque, mais à ce point là ! C'était suicidaire... ou pas. Tout dépendait de la manière dont il manipulerait le maître incontesté des Enfers pour faire passer son geste, et les cinq autres savaient aussi que Satan lui passait bien des choses.

« Excuse-moi, tu t’en serrais voulu si ces précieux livres avaient brûlé sous ta colère, je te connais suffisamment pour cela. Et votre bavardage inutile ne nous mène à rien. Comme Satan l’a souligné, nous pouvons prendre avantage d’une ville qui est cachée au regard de Dieu mais qui nous est très facilement accessible : Mexico.
- En quoi aller sur Terre peut nous aider ? |/i]demanda Léviathan avec scepticisme, ravalant difficilement la non-réaction du colérique et le favoritisme dont son comparse faisait le fruit. [i]C’est dans la Grande Médiane que se passe notre combat contre les Cieux.
-Mais c’est sur Terre qu’aura lieu l’Apocalypse. Et Mexico offre l’accès aux limbes par quatre portes, ainsi que toute une armée de potentiels tentés, profondément croyants,
contrecarra Bélial, se réveillant enfin. Le mal coexiste à la religion dans cette ville, il nous est aisé d’y pénétrer. De plus, nous savons aussi que des anges prêts à se rebeller contre la décision de Dieu s'y cachent, frôlant de peut la déchéance, les pauvres petits. Ce sera peut-être notre seule et unique chance. Alors la question est simple : qui y va ?
- J’y enverrai mes troupes,
assura immédiatement Mammon l'Avare qui pensait également, et surtout, à tout l’or qui gisait encore sous le sol Mexicain.
-De même,
approuvèrent brièvement Asmodée, Belzébuth et Léviathan tout en s'échangeant des regards méfiants et pleins de mépris: pas question de ne pas faire ce que font les autres.
-J’irai un de ces quatre, conclut Bélial. Quand je me serai reposé

Méphistophélès croisa le regard brûlant de Satan et ils eurent un sourire de connivence qui n'avait rien de rassurant. L’heure de la vengeance avait enfin sonné. Une revanche comme jamais sur le pouvoir absolu de Dieu. Ils allaient se battre, enrôler les humains, et peut-être même les hybrides, dans leurs rangs, car l’Apocalypse ne devait pas avoir lieu. Une vendetta comme motif de toute action démoniaque, une guerre ouverte aux yeux des précieux humains créés et chéris par Dieu, leur révélant Sa supercherie et Son injustice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-kenryoku.forumactif.com
Admin
Admin


Messages : 27
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
plop:
pouet:
tagada tsoin tsoin:

MessageSujet: Re: Mise en jeu ou mise en bouche ?   Mer 6 Juil - 14:22

Les cieux étaient en ébullition ces derniers temps. L’annonce plus ou moins officielle d’une offensive massive dans les limbes et sur Terre avait soulevé bien des questions, et les deux Archanges Raziel et Kamaël s’interrogeaient eux-mêmes alors que leur frère Raphaël était venu se confier à eux. Il avait toujours été celui qui avait le plus penché vers le doute, le plus été fasciné par le Mal, cherchant désespérément presque à le changer en bien, refusant son caractère inaltérable et éternellement inébranlable.

Parmi les anges qui revenaient de la Terre, le bruit courrait que Le Seigneur ne tarderait plus à rendre le Jugement Dernier. L'Apocalypse, la fin des temps, la fin de toute chose, de toute vie. Si tant était que cette fois Le Très-Haut ne détruise tout ce qui avait été créé dans le monde, et non pas seulement en occident. Mais les Archanges eux-mêmes n’avaient pas été mis au courant. A moins que seul Métatron ne soit dans la confidence, lui le plus proche de Dieu. Mais le premier des grands Archanges était du genre secret et distant, froid dans ses relations avec autrui, y compris avec ses pairs.

« Il y a de plus en plus d’Anges qui sont appelés à Mexico, or, là, Métatron m’a affirmé que le Très-Haut Lui-Même ne peut suivre leurs actions, à cause de cet étrange nuage de pollution. Cela est très déroutant et m’inquiète, je n’aime pas être coupé ainsi de mes Anges, commença Raphaël en fronçant les sourcils, une moue enfantine sur son visage aux traits proches de la perfection.
- Ce n’est pas ce que font mes anges qui m’inquiète le plus dans cette ville, mais plutôt le fait qu’elle soit invisible depuis les Cieux. Cela ne cesse d’augmenter depuis quelques années, et j’ignore s’il s’agit vraiment d’un phénomène de simple pollution humaine. Je n’aime pas être pessimiste ou alarmiste, mais si nous ne pouvons voir cette ville, cela en fait un terrain de jeu privilégié pour les démons,
corrigea Kamaël de sa voix douce et calme. »

Raziel garda le silence et se dirigea vers un cerisier qui poussait là, dans le royaume des Justes où tous les trois s’étaient réunis par le plus pur des hasards. Il réfléchissait, comme souvent. La vertu de justice faisait de lui une créature de réflexion et de sérénité, et ses avis étaient respectés parmi ses pairs, bien qu’il fût si discret et silencieux que le simple fait d’entendre sa voix relevait en soi du miracle. Ses cheveux blond cendré, très longs et tenus dans une longue natte un peu lâche sur sa tunique blanche, voletaient sous la brise fraîche. Quelque chose était en train de se tramer, et il n’aimait pas cela. Des anges partaient et ne revenaient pas, pour autant il savait très bien, lui qui présidait à la Justice céleste, que ces-derniers n’étaient pas morts. Et puis, pourquoi l’Apocalypse, tout à coup ? Certes, normalement, ce devait être le but ultime de toute chose. Mais cela signifiait aussi la fin de leurs existences, et le Second des Archanges se doutait bien que ce ne serait pas pour plaire à tout un chacun. Lui le premier. Il se soumettrait : Dieu était son Maître absolu et il L’aimait, il ne remettrait pas en cause Sa décision. Même si, comme de nombreuses fois, il ne la comprenait pas. Le Fils du Très-Haut avait dit que « les voies du Seigneur sont impénétrables », et il n’y avait rien de plus vrai, même pour un Archange aussi vieux et expérimenté que lui.

« Je pense qu’il va nous falloir agir. Mettre un terme à la lutte dans les limbes est un Bien qu'il nous faut atteindre, mais quelque chose est à l’œuvre dans cette ville et s’oppose, d’une manière ou d’une autre, à la Volonté du Seigneur. Peu importe que nous ne Le comprenions pas, nous n’avons pas à Le comprendre et encore moins à Le juger.
- Tu penses descendre, Raziel ?
demanda timidement Raphaël.
- Peut-être, je ne sais pas, je vais encore y réfléchir. Je dois parler à Métatron.
-Fais attention, il est de mauvaise humeur en ce moment,
railla Kamaël qui ne portait pas son aîné plus que cela dans son cœur, et Raziel haussa les épaules. Je vais voir ce que je peux faire de mon côté, mais mes anges sont, comme les tiens, de plus en plus appelés : cette génération d’humains n’a plus aucune notion des vertus qui peuvent rendre leur vie plus agréable. Ce ne sera pas évident d’envoyer des espions sur place.
-J’ai beaucoup d’anges appelés dans cette ville à cause des zones de pauvreté. Je peux les interroger. Tu as raison, Raziel, nous devons agir, il se passe quelque chose. Si seulement nous savions quoi !
soupira le plus ‘jeune’ des trois grands Archanges. »

La discussion se clos là, les trois archanges se séparant pour vaquer à leurs occupations diverses mais orientées vers un seul but : découvrir quelle anguille se cachait sous la roche qu’était Mexico. Et aussi, si possible, essayer de connaître les volontés du Seigneur. Si Apocalypse il devait y avoir, elle aurait lieu en Israël, sans nul doute. Et si telle était la volonté de Dieu, Sa volonté devait être faite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-kenryoku.forumactif.com
 

Mise en jeu ou mise en bouche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Vidéo] Mise en bouche
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» mise a jour de la beta test
» Prochaine etape dans la mise sous tutelle d'Haiti ?
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Forum test ¤ :: 
Administration
 :: Votre 1er forum :: Sous-forum 1
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit